Royal-Dragons


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Les Royal-Dragons
[|DRAGON|]-De Nansouty
[|DRAGON|]-De Rocroy
[|DRAGON|]-De Lattre
[|DRAGON|]-De Suchet
[|DRAGON|]-De Murat
[|DRAGON|]-De Oudinot
[|DRAGON|]-De Dreyfus
[|DRAGON|]-De Duroc
[|DRAGON|]-De Foulque
[|DRAGON|]-De Soubise
[|DRAGON|]-De Latour
[|DRAGON|]-Alpha
[|DRAGON|]-De Masséna II
[|DRAGON|]-De Broglie
[|DRAGON|]-De Coignet
[|DRAGON|]-De Lasalle
[|DRAGON|]-De Higonet
[|DRAGON|]-De Girard
[|DRAGON|]-Davout
[|DRAGON|]-De Osten
[|DRAGON|]-Thor
[|DRAGON|]-De Montcalm
[|DRAGON|]-Beaudrap
[|DRAGON|]-De Massena
[|DRAGON|]-De Haugéranville
[|DRAGON|]-De Pouget
[|DRAGON|]-Decaen
[|DRAGON|]-De Nusra
[|DRAGON|]-De Walther
[|DRAGON|]-De Gros
[|DRAGON|]-De Lannes
[|DRAGON|]-De Ricard
[|DRAGON|]-De Pic Rouge
[|DRAGON|]-De Miraev
[|DRAGON|]-De Moreau
[|DRAGON|]-De Moncey
Récompenses

CWC Hall of fame 2010
Le Royal-Dragons

CWC Spring 2010
Oudinot - Duroc - Broglie

CWC Autumn 2010
Oudinot - Duroc - Broglie

FTT 1vs1 2010
Duroc


CFTW 2vs2 2010
Nansouty - Alpha

CFTW 2vs2 2010
Oudinot - Walther


CFTW 1vs1 2010
Nansouty


CFTW 2vs2 2010
Oudinot - Walther

CW Last Campaign 2011
Alpha - Nansouty

The Lordz

Partagez | 
 

 L'armée prussienne 1806- 1815 quelques élements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DAVOUT
Visiteur
Visiteur



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Réserviste

MessageSujet: L'armée prussienne 1806- 1815 quelques élements   Ven 2 Déc - 22:18



Quelques éléments quantitatifs présentant l'armée prussienne.Cet essai sera complété ulterieurement




En 1806 l’armée prussienne est composée de 200,000 hommes, elle est l’héritière directe du roi Frederic II. Cette armée produit de l’organisation frédericienne et utilisant sa doctrine en particulier sur le plan tactique l’ordre oblique est un corps parfaitement entraîné mais manquant d’initiative et stratifiée dans sa pensée par le culte du grand Roi, Un certain complexe de supériorité la rendra aveugle aux changements en cours dans l’art opérationnel militaire de l’époque...

NB :L'outil était en mesure de s'opposer aux Français ,mais c'est plutot le commandement qui n'était pas à la hauteur ..


.
Corps de bataille en 1806

• 135,000 soldats
• 40,000 cavaliers
• 10,000 artilleurs – soit + ou - 1000 pièces d’artilleries (incluant les pièces de siège et l’artillerie de forteresse)
• 15,000 hommes du génie, dépôt, réserve.


Infantrie (174 bataillons soit + ou – 750 hommes par bataillon)
2 régiments de la Garde (2 bataillons par régiment)
58 regiments de ligne(2 bataillons par régiment)
1 regiment de Jaeger (3 bataillons)
27 bataillons de Grenadiers
24 bataillons de fusiliers

Cavalerie (200 escadrons soit 200 cavaliers par escadron)
13 régiments de Cuirassier (5 escadrons)
14 régiments de Dragons (10 régiments à 5 escadrons et 4 à 10 escadrons )
9 régiments de Hussard (10 escadrons)
1 régiments « Towarzysze » (15 escadrons)

Artillerie de campagne soit 120 mortiers et obusiers ,446 piéces d’artilleries de campagne.
4 régiments d’artillerie à pied (36 batteries de 12 pdr soit 286 canons de 12,,une batterie est composée de 8 canons)
1 régiment d’artillerie à cheval (20 batteries de 6 pdr soit 160 canons, une batterie est composée de 8 canons)
réserve (2 batteries de mortiers lourds 10 pdr soit 16 mortiers lourds,,une batterie de mortier léger soit 8 mortiers légers, 4 batteries d’obusiers de 7 pdr soit 32 obusiers, 8 batteries d’obusiers de 6 pdr soit 64 obusiers. (une batterie est composée de 8 mortiers ou d’obusiers)

NB : le nombre élevé de mortiers et d’obusiers traduit en fait une doctrine en vigueur dans le passé, les batailles de siéges au XVIII eme siècle.





Après la défaite de Jena et Auersaedt , l’armée prussienne n’existe plus .elle se reconstruit au fur et à mesure, des réformes en profondeur sous l’impulsion de



Scharnhorst,

Gneisenau ,Clausewitz ,cautionnées par le roi Frederic Guillaume III et les chefs tels Blucher,Bulow,Yorck, dans le but de prendre une revanche sur les Français sont mises en œuvre des mesures efficaces ,le mérite individuel est mis en avant ,la conscription mise en place , bref elle copie le modèle français s’organisant en corps d’armées ,divisions, identiques à ceux des français,à noter que la taille du bataillon prussien reste toujours importante



la fameuse croix de fer crée en 1813.

In 1812 l’armée prussienne, réduite(selon convention Franco-prussienne armée limitée à 42 000 hommes) est encore calquée sur le modèle de l’armée de FredericII ,sont point fort est d’avoir un corps de cavalerie solide et expérimenté doté d’une bonne remonte

Infanterie soit + ou – 15000 hommes
12 régiments de ligne dont “ le 8 eme “de la Garde.
6 bataillons de grenadiers
1 bataillon de chasseur « Jaeger » de la Garde
1 bataillon « ost –preussen »de chasseur « Jaeger »
1 bataillon Tirailleurs de Silesie

Cavalerie soit + ou – 15000 cavaliers
4 regiments de Cuirassier dont le 3 eme de la Garde)
6 regiments de Dragons
6 regiments de Hussard
3 regiments de Uhlans (incluant 1 escadron dit des Uhlans de la Garde)

Artillerie de campagne = 0

En 1813 l'armée en sommeille (en fait des milices et associations constituaient par ville, régions des reserves para militaires ,en relatif secret la nouvelle armée prenait forme...) elle atteint très rapidement un nouveau palier,la conscription fournit les nouveaux soldats dotés d’un état d’esprit revanchard ,les officiers sont promus au mérite et non plus en fonction de son acte de naissance,l’organisation militaire est basée sur les corps d’armées à la Française ,Blucher est le commandant et il jouera un grand rôle mais le 'vrai ' chef est Scharnhorst:


drapeaux des principaux régiments prussiens de cet époque


Corps de bataille en 1813

Infantrie soit + de 200 000 soldats représentant un total de+ ou - 299 bataillons.
72,000 infanterie de ligne (+ ou -90 bataillons.) troupes entraînées
32,000 dépôt, réserve , garnisons, (+ ou -39 bataillons)
11,000 Chasseur,et troupes étrangéres au service de la Prusse (+ ou -18 bataillons.)
109,000 Landwehr (+ ou - 151 bataillons.) troupes de conscrits inexpérimentés mais plein d’ardeur et animé d’un esprit revanchard, de libération du territoire prussien.

Cavalerie soit + de 30 000 cavaliers la taille des escadrons variait de 100 à 150 hommes.
13,000 cavaliers de ligne (89 escadrons).
3,500 cavalerie de resserve ( 22 escadrons)
3,500 légères et troupes montées au service de la Prusse(23 escadrons)
11,000 Landwehr (113 escadrons)

Artillerie
Le parc d’artillerie s’est reconstitué grâce aux prises de guerre et au transfert de parc fait par les russes (restes de la grande armée qui a laissé plus de 1200 canons en Russie),les fournitures anglaises.
-
9 000 hommes (50 batteries de 12 ou de 6 pdr soit 400 piéces)
7 000 hommes (+ ou – 500 piéces de forteresse , de sieges mortiers et obusiers,récupération des pièces confisquées par la France)
600 hommes (7 compagnies du génie.)
800 hommes (7 compagnies de sapeurs.)


Composé par L.van beethoven ...

Notes

Jusqu'en 1808
Les Mousquetaires , terme désignant en général l'infanterie de ligne.
1 bataillon est composé de de 4 compagnies de ligne et d'1 compagnie de tirailleur ou infanterie légère (schutzen);

3 bataillons forme en général un régiment (on y adjoint parfois 2 compagnies de grenadiers en plus )
a partir de 1808 l’ordonnance prévoit par régiment 2 bataillons de ligne et 1 bataillon de léger.





Auteur votre serviteur + iconographies wiki et autres sites
Source biblio Nafzigzer .


Dernière édition par DAVOUT le Lun 5 Déc - 0:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Decaen
Visiteur
Visiteur



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Réserviste

MessageSujet: Re: L'armée prussienne 1806- 1815 quelques élements   Sam 3 Déc - 12:10

Période 1783-1792, sur le papier.

Source : Prussian Napoleonics Tactics, 1792-1815, Elite n° 182, Osprey, 2011.

Le bataillon était bien composé de 4 cies, chacune d'environ 152 hommes, sans compter les surnuméraires.

Un régiment, du moins après les réformes de 1783-1792 se composait comme suit :

- 55 officiers:
1 colonel,
1 lieutenant-colonel,
4 majors (dont 1 surnuméraire),
6 capitaines,
5 (6 à partir de 1790) "junior" capitaines,
3 aides de camps,
35 (34 à partir de 1790) subalternes

- 144 sous-officiers :
12 sergents-majors,
36 sergents,
36 "senior" caporaux,
3 sous-officiers commandant la paires de canons de bataillon avec 51 artilleurs issus du rang,
39 tambours,
240 "junior" caporaux,

et enfin 1 320 soldats (plus 120 surnuméraires)

En 1787, 10 "schützen" (tireur d'élite) étaient rajoutés à chaque compagnie d'infanterie de ligne. Ces "schïtzen" passaient 2 semaines par an à faire du tr sur cible.

Les premiers bataillons de fusiliers (infanterie légère chez les Prussiens) furent créés en 1787, et reçurent leur propre manuel d'entraînement en 1788. Ils se formaient sur 2 rangs et non 3, ce qui facilitait leur déploiement en paires de tirailleurs. Ils étaient habillés de vert, couleur traditionnel des chasseurs. ils étaient armés du mousquet léger modèle 1787.
Chaque bataillon avaient 4 cies : 19 officiers, 48 sergents, 13 musiciens, 80 caporaux, 440 soldats (+ 40 surnuméraires). Mobilisé, chaque bataillon recevait un canon de 3 livres avec ses artilleurs.
Sur pied de guerre, le bataillon voyait ses effectifs augmentés pour atteindre 680 combattants et 56 non combattants

Rapidement pour la cavalerie :

Vers 1787:
- 1 régiment de cuirassiers comptait : 37 officiers, 80 sous-officiers, 11 trompettes, 660 cavaliers + 60 surnuméraires;
- 1 régiment de dragons comptait : 37 officiers, 75 sous-officiers, 16 trompettes, 660 cavaliers + 60 surnuméraires;
- 1 régiement de hussards : 51 officiers, 150 sous-officiers, 30 trompettes, 1320 cavaliers;
- 1 régiment de Garde du Corps : 3 escadrons forts de 24 officiers, 48 sous-officiers, 8 musiciens, 552 cavaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'armée prussienne 1806- 1815 quelques élements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'armée prussienne 1806- 1815 quelques élements
» artillerie prussienne en 1815
» Armée du Nord 1815
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal-Dragons :: L'Encyclopédie :: Période Napoléonienne-
Sauter vers: