Royal-Dragons


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Les Royal-Dragons
[|DRAGON|]-De Nansouty
[|DRAGON|]-De Rocroy
[|DRAGON|]-De Lattre
[|DRAGON|]-De Suchet
[|DRAGON|]-De Murat
[|DRAGON|]-De Oudinot
[|DRAGON|]-De Dreyfus
[|DRAGON|]-De Duroc
[|DRAGON|]-De Foulque
[|DRAGON|]-De Soubise
[|DRAGON|]-De Latour
[|DRAGON|]-Alpha
[|DRAGON|]-De Masséna II
[|DRAGON|]-De Broglie
[|DRAGON|]-De Coignet
[|DRAGON|]-De Lasalle
[|DRAGON|]-De Higonet
[|DRAGON|]-De Girard
[|DRAGON|]-Davout
[|DRAGON|]-De Osten
[|DRAGON|]-Thor
[|DRAGON|]-De Montcalm
[|DRAGON|]-Beaudrap
[|DRAGON|]-De Massena
[|DRAGON|]-De Haugéranville
[|DRAGON|]-De Pouget
[|DRAGON|]-Decaen
[|DRAGON|]-De Nusra
[|DRAGON|]-De Walther
[|DRAGON|]-De Gros
[|DRAGON|]-De Lannes
[|DRAGON|]-De Ricard
[|DRAGON|]-De Pic Rouge
[|DRAGON|]-De Miraev
[|DRAGON|]-De Moreau
[|DRAGON|]-De Moncey
Récompenses

CWC Hall of fame 2010
Le Royal-Dragons

CWC Spring 2010
Oudinot - Duroc - Broglie

CWC Autumn 2010
Oudinot - Duroc - Broglie

FTT 1vs1 2010
Duroc


CFTW 2vs2 2010
Nansouty - Alpha

CFTW 2vs2 2010
Oudinot - Walther


CFTW 1vs1 2010
Nansouty


CFTW 2vs2 2010
Oudinot - Walther

CW Last Campaign 2011
Alpha - Nansouty

The Lordz

Partagez | 
 

 Régiments de Dragons contemporains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HIGONET
Dragon
Dragon



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Régiment de Chars de Combat

MessageSujet: Régiments de Dragons contemporains   Lun 3 Nov - 9:18

Le 4eme Régiment de Dragons

Période 1667 – 2014


Ancienne dénomination: Chartres-Cavalerie

Devise: « Spes altera Metis» '(l'autre espoir de l'âme) '
« Un autre espoir de Mars »

Inscriptions sur l’emblème:
Valmy 1792
Eylau 1807
Badajoz 1811
Nangis 1814
La Mortagne 1914
L'Avre 1918
Flandres 1918
L'Aisne 1918
Indochine 1947-1954
AFN 1952-1962
Koweït 1990-1991

Équipement: Char Leclerc associé au véhicule blindé léger (VBL) dans le cadre de la nouvelle structure 3x3 de ses pelotons. Son personnel peut aussi bien servir sur Leclerc/VBL que sur VAB ou ERC-90 Sagaie.

Guerres:
Guerres de la Révolution française. Guerres napoléoniennes
Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Guerre d'Algérie
Guerre du Golfe

Batailles:
Bataille de Valmy
Bataille d'Aldenhoven (en)
Bataille d'Eylau
Bataille de Medelin

HISTORIQUE DU 4eme REGIMENT DE DRAGONS par le général (2S) JF Marchand


Le 4ème régiment de dragons a été crée il y a plus de 300 ans, en juillet 1667.

1-La Monarchie:

Sous l’appellation Beaupré-Cavalerie (1667-1684 ), Chartres-Cavalerie( 1684-1721 ), Clermont-Prince ( 1721-1771 ), Marche-Prince (1771-1776), Conti-Dragons (1776-1791), il participe à toutes les campagnes de l’Ancien Régime : guerre de Dévolution, campagne de Hollande (1672-1678), guerre de la Ligue d’Augsbourg ( 1689- 1697), guerre de succession d’Espagne ( 1701-1713), guerre contre l’Espagne (1719 ), guerre de succession de Pologne (1733-1736 ), guerre de succession d’Autriche (1741-1748 ), guerre de Sept ans (1756-1763).
2-La Révolution:

Le 1er janvier 1791, Conti-Dragons devient le 4e régiment de dragons. Il prend part à toutes les campagnes de la Révolution contre la coalition entre la Prusse et l’Autriche, de 1791 à 1797. Il se signale en particulier à Valmy le 20 septembre 1792, et le nom de cette victoire est le premier d’une longue série inscrit sur son étendard.
Sous le Directoire, le 4e dragons participe aux combats de l’armée de Hollande contre la deuxième coalition (Russie, Autriche, Naples, Angleterre).

3-L’Empire:

Sous l’Empire, il participe aux campagnes de 1805 à 1807 et multiplie les actes de bravoure: Ulm et Austerlitz en 1805, Golymin (1806), Eylau et Friedland (1807). Le traité de Tilsit (22 juin 1807) avec la Russie permet à Napoléon d’agir dans la péninsule Ibérique : le 4e dragons fera ainsi toute la campagne d’Espagne (1808-1813); il se distinguera à Badajoz (1811), nom inscrit sur l’étendard. Pendant la campagne de France en 1814, il gagne de nouveau le droit d’inscrire la victoire de Nangis sur l’étendard.
4- Restauration et Second Empire:

Devenu 2e régiment des dragons de la Reine sous la première restauration, il reprend son ancien numéro sous les cent jours; après l’abdication de Napoléon, il devient régiment des dragons de la Gironde, puis reprend le numéro 4 en 1825.
Sous le Second Empire le régiment mène une vie de garnison sans histoires. Pendant la guerre de 1870, il est affecté à l’armée du maréchal Bazaine à Metz. Après la reddition de Metz et la défaite de Sedan, il participe aux combats de l’Armée de la Loire. En 1880, le régiment est affecté à Chambéry.

5- La Grande Guerre:

En 1913, il rejoint la 12e brigade de dragons à Commercy (2e division de cavalerie). Après la déclaration de guerre, la division couvre Lunéville. Le 4e régiment de dragons se couvre de gloire à La Mortagne (août 1914).
Après la bataille de La Marne, le régiment met pied à terre et rejoint les tranchées. En 1915, il se bat en Lorraine. En 1916, il est en Alsace puis rejoint la Somme à l’est d’Amiens fin juillet, prêt à exploiter à cheval le succès escompté. Après l’échec de l’offensive, il retrouve les tranchées à l’est de Soissons et y tient un secteur de novembre 1916 à janvier 1917. Après l’échec de l’offensive sur l’Aisne en avril 1917, le régiment rejoint un secteur très agité à l’est de Reims qu’il va tenir jusqu’en janvier 1918, sans perdre un prisonnier ni un mètre de tranchée.
En 1918, après l’offensive allemande fin mars sur Amiens, il est engagé dans les Flandres au Mont des Cats, qu’il tient face à l’ennemi. Les 26 et 27 avril 1918, le régiment écrit une page de gloire à Locres, en conservant le terrain et en repoussant l’ennemi, au prix de 80% de blessés et de tués. Le régiment est cité à l’ordre de l’armée. Début juin 1918, il se distingue à nouveau sur l’Ourcq et se voit attribuer une deuxième citation à l’ordre de l’armée et la fourragère aux couleurs de la croix de guerre.

6-La campagne de mai-juin 1940:

Entre les deux guerres le régiment stationne à Castres (1918-1923), puis à Carcassonne. Il est dissous en 1926. En 1929, il est recrée sous l’appellation 4e bataillon de dragons portés, formé à Trèves à partir du 4e groupe de chasseurs cyclistes. Il est équipé de chenillettes Citroën, d’automitrailleuses AMR et de side-cars. Il devient 4e régiment de dragons portés en 1935 et stationne à Verdun.
Le 10 mai 1940, conformément à la planification, le 4e régiment de dragons portés se dirige vers la Hollande, région de Tilburg. Après de très durs combats du 12 au 14 mai, il décroche au Sud du canal Albert, puis retraite vers la France. Le 18 mai, alors que les chars allemands bousculent l’infanterie et se rapprochent du Quesnoy, le 4e dragons portés reçoit l’ordre de contre-attaquer. Après de très durs combats, les 1er et 2e bataillons décrochent, mais le 3e avec le chef de corps est isolé et se retrouve 25 km en avant des lignes françaises; il sera capturé le 21 mai après avoir épuisé son carburant et ses munitions. Les 2e et 3e bataillons, sous le commandement du chef d’escadrons Amanrich, atteignent le Mont-Saint-Eloi le 22 mai après midi. Le régiment, après avoir pris le village en faisant 140 prisonniers, va le tenir face à la 11e Panzer jusqu’au 23 mai dans la nuit après des combats héroïques allant jusqu’au corps à corps à la ferme de Berthonval. 57 dragons y laissèrent leur vie. Le régiment retraite sur Dunkerque et embarque le 31 mai pour l’Angleterre. Le 6 juin, les rescapés du 4e RDP débarquent à Cherbourg, le régiment est reformé à Saint-Rémy les Chevreuse puis engagé entre l’Eure et la Seine le 10 juin. Les 11 et 12 juin, il livre des combats héroïques à la Heunière, à Cocherel, à Pacy sur Eure. Le régiment décroche ensuite vers le sud, livrant d’ultimes combats au lion d’Angers et à Thouars. Pour sa magnifique conduite pendant cette courte campagne, il est cité à l’ordre de l’armée. Il est dissous le 8 juillet 1940.

7-La guerre d’Indochine(1947-1954):

Recrée en février 1947, le 4e bataillon de dragons portés débarque le 25 mars au Tonkin. Il participe aux diverses opérations de contrôle. En 1948, il est en Cochinchine et assure la protection des convois fluviaux, ferroviaires et routiers. Il redevient 4e régiment de dragons portés le 1er novembre 1948 et assure la sécurité des convois ferroviaires du Sud-Vietnam et du Cambodge. C’est l’épopée des trains blindés, dite de "La Rafale". Jusqu’en 1954, malgré des assauts du vietcong de plus en plus fréquents, "La Rafale" passera et le rythme des trains augmentera. Le régiment est cité en 1950 à l’ordre de l’armée. Parallèlement, un escadron armera une brigade fluviale qui sillonnera le delta du Mékong. Le 16 février 1950, le régiment devient 4e régiment de dragons. Il est dissous le 30 juin 1954 après sept ans de glorieux et sanglants combats en Indochine. L’inscription Indochine 1947-1954 est apposée sur l’étendard.

8-La guerre d’Algérie (1955-1962):

le 15 novembre 1955, le 4e régiment de dragons est reformé à partir d’éléments de la 5e division blindée et envoyé en Algérie. Affecté à la 19e division d’infanterie, il s’installe dans la région du Guergour en petite Kabylie. Ses escadrons sont répartis autour de La Fayette, PC du Quartier et siège de la sous-préfecture (1er escadron à Titest, puis à Guenzet en 1960, 2e escadron à El Arous, 3e escadron à Beni-Hocine, 4e escadron à El-Maïn, CAS à Beni-Hafed ). Il va combattre à pied pendant toute la campagne. Il subit ses premières pertes le 5 décembre. Il participe en mars 1956 à une opération dans les Aurès-Nementcha, puis à l’opération "Espérance", qui a pour but de reconquérir le Guergour. Lors d’engagements à Beni Hafed du 1e juin au 4 juin, il met 55 rebelles hors de combat. Du 21 au 23 juin, les combats permettent d’anéantir une bande rebelle.
Le 14 juillet 1956, l’étendard prend part aux cérémonies à Paris. Le président Coty décore de la médaille militaire le brigadier chef Prat, grièvement blessé le 1e juin.
Le régiment poursuit ses opérations de pacification. Le 27 octobre 1956, au village de Djanit, 32 rebelles sont tués et 26 armes et 15 mulets chargés de matériel sont récupérés. En revanche, le 15 mai 1957 , aux environs de Beni Ourtilane, un accrochage sérieux oppose le régiment à un groupe de 200 rebelles. 8 dragons sont tués et huit portés disparus.
Fin 1957, le régiment compte des harkis dans ses rangs. Plusieurs opérations, le 15 octobre et le 2 novembre dans la région de Guenzet obtiennent des résultats probants. En 1958, les grandes bandes rebelles réfugiées dans les régions montagneuses sont peu à peu détruites ou dispersées. Cependant, le 4 mars 1958, un peloton du 1er escadron tombe dans une embuscade et perd 13 dragons et 3 conducteurs du train. Lors d’une opération dans la région de Zemmoura le 1er mai 1958, le régiment met 44 rebelles hors de combat.
En 1959, avec la fermeture des frontières, les opérations de bouclage se succèdent à un rythme élevé. Les résultats sont au rendez-vous. Cependant, le 4 avril 1959, un peloton tombe dans une embuscade et perd 15 dragons, tandis que 7 sont blessés. Le régiment poursuit les rebelles les 6 et 7 avril, et en met plus de 40 hors de combat. A partir de l’été 1959, les commandos de chasse renforcent l’action du régiment qui maintient sa pression dans sa zone opérationnelle. En 1960, la pacification est pratiquement accomplie. Le 28 mars, le capitaine Gauthey, commandant le 1er escadron trouve la mort au cours d’un accrochage à l’est de Guenzet. En Août 1961, suite à la dissolution du 20e dragons, le régiment compte désormais 7 escadrons, puis 8 le 1er octobre. Il s’organise en deux groupes d’escadrons, chacun responsable d’un secteur du Guergour. Les opérations visant à désarmer l’adversaire et à détruire son infrastructure s’enchaînent jusqu’à la trêve le 20 mai 1961. Le régiment est dissous le 1er juin 1962. Il quitte Alger le 19 juin.

9-De l’Algérie à nos jours:

Le régiment est recrée le 28 avril 1968 à Olivet. Il est composé de 2 escadrons de chars AMX 13 et de deux compagnies de VTT. Dissous le 30 juin 1979, il est recrée à Mourmelon le 1er septembre 1979. Il est équipé de 54 AMX 30, remplacé par des AMX 30 B2 en 1984. Le 1er escadron du régiment est professionnalisé et participe au Tchad à l’opération Manta de janvier à juin 1984.
Le 4e régiment de dragons est entièrement professionnalisé pour participer à la guerre du golfe, au sein de la division Daguet fin 1990. Débarqué en Arabie Saoudite le 2 janvier 1991, il participe à l’attaque le 24 février et est chargé de l’effort principal de la division, en liaison avec le 3e RIMA. L’objectif As Salman est conquis le 26 février. Pour son action, le régiment reçoit la croix de guerre des Théâtres d’opérations extérieurs avec palme.
En Septembre 1992, le régiment participe, à hauteur de 2 unités, à la mise sur pied d’un bataillon d’infanterie agissant en Croatie, dans le cadre de la force de Protection des Nations Unies (FORPRONU ).
Le régiment est dissous à l’été 1994. La garde de l’étendard est confiée au Centre d’Entraînement au Combat (CENTAC) de Mailly le 28 juin 2006.
Le 27 juillet 2009, le 1-11e régiment de cuirasssiers change d'appellation et devient le 4e régiment de dragons.
Annoncée à l'automne 2013 avec les restructurations prévues par la loi de programmation militaire 2014-20197, la dissolution du régiment est effective le 11 juillet 2014.

L’étendard du 4e régiment de dragons porte les inscriptions suivantes :
VALMY 1792, EYLAU 1807, BADAJOZ 1811, NANGIS 1814, LA MORTAGNE 1914, L’AVRE 1918, FLANDRES 1918, L’AISNE 1918, INDOCHINE 1947-1954, AFN 1952-1962.
Il est décoré de:
la croix de guerre 1914-1918 avec deux palmes,
la croix de guerre 1940-1945 avec une palme,
la croix de guerre des Théâtres d’opérations Extérieurs avec deux étoiles de vermeil (campagne d’Indochine)
la croix de guerre des Théâtres d’opérations Extérieurs avec une palme (campagne d’Irak),
la croix de vaillance vietnamienne avec étoile de vermeil.
sa cravate porte la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

Sources:
Wikipédia
http://cavaliers.blindes.free.fr/rgtactive/4dragons.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Lasalle
Officier de combat
Officier de combat



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Régiment de Chars de Combat

MessageSujet: petite precision   Mer 5 Nov - 21:35

Etant issu du 1-11 RC,Je voulais apporter une petite précision tout de même.
Higo nous dit:"Le 27 juillet 2009, le 1-11e régiment de cuirasssiers change d'appellation et devient le 4e régiment de dragons."
En fait, il ne change pas simplement d’appellation,il est complètement restructuré .De 1500 soldats au 1-11 on est passé à moins de 500.
Il n'y a plus de sous en France, et oui.

Tout ce beau monde était basé à Carpiagne, prés de Marseille, et maintenant il y a le 1er REC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Lasalle
Officier de combat
Officier de combat



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Régiment de Chars de Combat

MessageSujet: re   Jeu 6 Nov - 18:43

au fait, pourquoi je suis simple bleu bite???? boude
Dans un régiment de Leclerc , j'étais margis chef....
Oudi, rectifie moi ça de suite!!! jadore

pour info graphique, le galon c'est 3 chevrons. sisi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Lasalle
Officier de combat
Officier de combat



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Régiment de Chars de Combat

MessageSujet: re   Ven 7 Nov - 19:09

Sur les conseils d'oudi, et destiné à Higo(pour qu'il rectifie le tir jadore ), j'explique comment est organisé un régiment moderne de cavalerie,puisque notre clan est le 1er Régiment de Dragons, dit le "Royal Dragons".
Pour l'organisation, la cohérence et la crédibilité par rapport aux autres, je pense qu'il faut ce calquer par rapport à ça.

Donc , le chef du régiment est un Colonel(Oudi). il est appelé C1 et Chef de corps.
Ensuite vient son "adjoint" en quelque sorte.Il a un grade de Lieutenant-colonel (gigi). C'est le commandant en second(du régiment).

Après, viennent les Escadrons de combat, commandés par des capitaines.
L'escadron est divisé en pelotons,commandés par des lieutenant ou des sous-off anciens.(adjudant-chef ou adjudant).
A l’intérieur des pelotons ,on trouve tous les équipages maréchal des logis(Mdl),maréchal des logis chef(Mch) et tous les militaires du rang.(brigadier-chef(Bch),brigadier(Bri),dragons).

Dans un régiment de char moderne(comme j'ai connu),il y a 3ou4 chars par peloton et 3ou4 peloton par escadron.(environ 12 chars par escadron et 4 escadrons par régiment).
Si tu veux Higo, tu peux créer un EMR(escadron de maintenance régimentaire).Ce sont les mécano du régiment.

Un clan comme le notre doit avoir :
un colonel
un lieutenant-colonel
plusieurs capitaines(entre 4 ou 5 )
une 12 ou 15 lieutenant.

Pour les sous-off. et les militaires du rang faut voir par rapport aux effectifs du clan.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HIGONET
Dragon
Dragon



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Régiment de Chars de Combat

MessageSujet: Régiments de Dragons contemporains   Ven 7 Nov - 19:58

Si tu veux créer un vrai régiment.............commence à recruter environ un millier de joueurs. Je te signale que j' ai fréquenté l' Armée française avant toi, Monsieur De LASALLE. Je sais la composition d' un Régiment... et si l' on ne sais pas, il suffit de faire des recherches sur le Web. On n' a pas les effectifs suffisant  pour avoir tous les grades.
Désolé, j' ai oublié   le facteur humain dans ma composition. Je te mets le grade de Lieutenant et je me mets Dragon. Pour moi, cela n' a aucune importance. jadore

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Lasalle
Officier de combat
Officier de combat



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Régiment de Chars de Combat

MessageSujet: re   Ven 7 Nov - 22:16

Euh bon...t'as l'air de mal le prendre...C’était pas le but.Tant pis.
Tu noteras que pas une fois, en quatre ans de RD,pas une fois disais-je, n’aie fais la lecon à quiconque...

Le but de mon intervention était, puisque notre team est un régiment (on est ni les 666 ni les carpe diem...) c'était mieux de se structurer en tant que tel.C'est à dire appeler le chef de clan "colonel" etc etc...

C'est pas parce que à fréquenté l'armée avant moi que tu la connais mieux que moi (entre nous soit dit...).Je la fréquente encore....

c'est pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Régiments de Dragons contemporains   Aujourd'hui à 2:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Régiments de Dragons contemporains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Régiments de Dragons contemporains
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» Exposition Dragons...
» Dragons VS SW
» Challenge Cup Dragons vs BPA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal-Dragons :: Jeux multijoueurs en ligne :: World Of Tank-
Sauter vers: