Royal-Dragons


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Les Royal-Dragons
[|DRAGON|]-De Nansouty
[|DRAGON|]-De Rocroy
[|DRAGON|]-De Lattre
[|DRAGON|]-De Suchet
[|DRAGON|]-De Murat
[|DRAGON|]-De Oudinot
[|DRAGON|]-De Dreyfus
[|DRAGON|]-De Duroc
[|DRAGON|]-De Foulque
[|DRAGON|]-De Soubise
[|DRAGON|]-De Latour
[|DRAGON|]-Alpha
[|DRAGON|]-De Masséna II
[|DRAGON|]-De Broglie
[|DRAGON|]-De Coignet
[|DRAGON|]-De Lasalle
[|DRAGON|]-De Higonet
[|DRAGON|]-De Girard
[|DRAGON|]-Davout
[|DRAGON|]-De Osten
[|DRAGON|]-Thor
[|DRAGON|]-De Montcalm
[|DRAGON|]-Beaudrap
[|DRAGON|]-De Massena
[|DRAGON|]-De Haugéranville
[|DRAGON|]-De Pouget
[|DRAGON|]-Decaen
[|DRAGON|]-De Nusra
[|DRAGON|]-De Walther
[|DRAGON|]-De Gros
[|DRAGON|]-De Lannes
[|DRAGON|]-De Ricard
[|DRAGON|]-De Pic Rouge
[|DRAGON|]-De Miraev
[|DRAGON|]-De Moreau
[|DRAGON|]-De Moncey
Récompenses

CWC Hall of fame 2010
Le Royal-Dragons

CWC Spring 2010
Oudinot - Duroc - Broglie

CWC Autumn 2010
Oudinot - Duroc - Broglie

FTT 1vs1 2010
Duroc


CFTW 2vs2 2010
Nansouty - Alpha

CFTW 2vs2 2010
Oudinot - Walther


CFTW 1vs1 2010
Nansouty


CFTW 2vs2 2010
Oudinot - Walther

CW Last Campaign 2011
Alpha - Nansouty

The Lordz

Partagez | 
 

 1er empire et nos polonais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
De Rocroy
Maréchal d'Empire



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Régiment de Chars de Combat

MessageSujet: 1er empire et nos polonais.   Lun 28 Juin - 9:28

Un site que j'ai adoré sur les polonais dans l'armée de l'empire.

Tres bien fait, complet, bien illustré, un régal à lire !!!

Je ne peux que vous conseiller et je le rajoute dans les liens "sites de référence " du fofo.

1er empire et nos polonais

_________________
De Rocroy, Maréchal d'empire, Fondateur du RD.

" Royal d'abord, Premier toujours. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: 1er empire et nos polonais   Lun 28 Juin - 11:25

J'y suis allé, superbe Maréchal!!! content
Revenir en haut Aller en bas
De Marmont




MessageSujet: Re: 1er empire et nos polonais.   Lun 28 Juin - 12:19

En effet, excellent site. Je le connaissais déjà et je l'es déjà lus dans sa quasi totalité. Que du bon méssieur, à dévorer sans modération !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Lasalle
Officier de combat
Officier de combat



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Régiment de Chars de Combat

MessageSujet: re   Lun 28 Juin - 21:04

Interessant en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Brune
Enfant de troupe
Enfant de troupe



MessageSujet: Re: 1er empire et nos polonais.   Mar 29 Juin - 15:50

O.O Quelle chance ils ont des uniformes magnifique !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Murat
Officier de combat
Officier de combat



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Etat-major

MessageSujet: LES PORTUGUAIS AU SERVICE DE LA PERFIDE ALBION.   Lun 27 Aoû - 10:17

Les Portugais au service d'Albion:
1808 : un petit contingent Britannique débarque au Portugal. Ils étaient commandés par le Général Wellesley (futur Duc de Wellington). Celui-ci, afin d’avoir des troupes connaissant au mieux le terrain, décide de reformer, de réorganiser et surtout d’équiper une nouvelle armée Portugaise (d’où la similitude d’équipements entre les troupes britanniques et les troupes portugaises). Autre avantage indéniable, la levée de troupes autochtones permettaient de faire l’économie des milliers de vies anglaises (et accessoirement éviter les frais d’expéditions de milliers de soldats).


Bien que loin de valoir l’armée anglaise ou française, l’armée portugaise combattit vaillamment tout au long des campagnes de l’Empire et ils se battirent ainsi jusqu’à Toulouse en 1814.




Régiments de cavalerie
Pour les Britanniques , les portugais avaient même plus de hargne et de plus de valeur combattante que les troupes espagnoles. En effet, dans nombre de régiments portugais, les rangs d’officiers étaient occupés par des anglais.




Dés août 1808 les Portugais combattront au cotés des Britanniques à Rollica, puis à Vimeiro (défaite française qui entraîna la convention de Sintra).



Victime au début de la période des mêmes maux que l’armée espagnole (corruption et incurie généralisées), l’armée portugaise, prise en mains et réorganisée par les Anglais et particulièrement par BERESPORD, comprenait dès 1809 :
24 régiments d’infanterie de ligne, chacun à 2 bataillons de 5 compagnies chacun (compagnies à 120 hommes, précédemment 7 compagnies avant la réorganisation)
6 bataillons d’infanterie légère ou Caçadores, à 5 compagnies de 160 hommes chacune (dont 1 compagnie d’Atiradores, équivalent des compagnies d'élites françaises)
12 régiments de cavalerie légère à 4 escadrons chacun, 120 hommes par escadron
4 régiments d’artillerie organisés en 28 batteries en tout, avec pour l’essentiel des pièces de 9




Enfin, la Milice est organisée en principe en 48 « Corps », chacun de 12 compagnies à 120 hommes. Ces troupes ont des armes fournies par le Gouvernement, mais ne portent pas l’uniforme.




Infanterie de ligne
L’armée portugaise évolue peu de 1809 à 1814. Seuls 6 nouveaux bataillons de caçadores seront levés en 1811, dont 3 ( les 7°, 8° et 9° ) à partir de la « Loyal Lusitanian Légion », unité auxiliaire initialement composée de 3 bataillons à 10 compagnies de 100 hommes chacune. La qualité des troupes portugaises est dès lors très proche de celle des Anglais.




Caçadores
Les unités portugaises étaient embrigadées ensemble et souvent endivisionnées avec des troupes britanniques. En 1811-181
Drapeau 8ème régiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Murat
Officier de combat
Officier de combat



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Etat-major

MessageSujet: Re: 1er empire et nos polonais.   Lun 27 Aoû - 11:01

Ce corps de troupes de volontaires a donné l'occasion de diverses erreurs entre bon nombres d'historiens qui l'on confondu avec la Légion portugaise au service de Napoléon Bonaparte, qui n’on rien de commun.
Dans les années 1808 (même année que la création de la Légion Portugaise) se trouve en Angleterre des portugais environ 800 personnes, civils, agents et militaires qui avaient été conduit par l’amiral Cotton dans sont pays avec la promesse du gouvernement britannique de les transporter au brésil, après l’entrée de Junot dans leurs pays.
Courant du mois de juillet 1808, les portugais qui se trouvaient à Plymouth à attendre le transport pour le brésil, quand arrive la notification de l’insurrection du Portugal contre la domination française et l’installation de la junte de Porto ainsi que le soutien du gouvernement britannique qui lui assure l’envoie de troupes et d’argent pour soutenir leurs alliés, c’est la que les colonels José Maria da Maura et Carlos Frederico Lecoront pris l’initiatives de former un corps de volontaires pour lesquels ils sollicitent des armes et de l’argent au gouvernement Britannique qui rapidement accède à cette requêtes.
A ce corps de volontaires on donne le nom de LOYALE LEGION LUSITANA pour
la différenciée de la Légion Portugaise qui se trouve en France au service de l’empereur Napoléon.Cette force de volontaires est composé en premier de trois bataillons d’infanterie légère, et un bataillons d’artillerie.
En septembre 1808 la Loyale Légion Lusitana débarque à Porto avec simplement le premier bataillon pour l’organisation dans cette ville du reste des bataillons, ainsi que l’armement, les uniformes et l’équipement venant du Royaume-Uni ( néanmoins, le bataillon d’artillerie et le second bataillon d’infanterie débarquerons le troisième n’ayant jamais été soulevé).
Le Colonel Norbert Wilson a été choisi, par le gouvernement britannique, pour commander cette force, arrivé à Porto bien avant la Loyale Légion Lusitana accompagnépar cinq agents anglais ainsi que du Baron d’Eben, un noble prussien.

Organisation de la Loyale Légion Lusitana .

Infanterie :

Par décret du gouverneurs du royaume du 24 juillet 1809 la Loyale Légion Lusitana est organisée avec un état major et deux bataillons de 10 compagnies chacune.

Etat major :

1 Colonel ; 2 lieutenants colonels ; 2 commandants ; 2 assistants ; 2 quartier maîtres ; 2 portes drapeaux ; 2 aumôniers ; 2 chirurgiens ; 4 assistants chirurgiens ; 2 porte armes ; 2 armuriers ; 2 maîtres de musique ; 16 musiciens ; 2 tambours et 4 fifres .


Une compagnie :

1 Capitaine ; 1 lieutenant, 2 seconds lieutenants ; 1 premier sergent ; 3 seconds sergents ; 1 fourrier ; 6 caporaux d’escadron ; 6 anspeçadas ; 2 tambours et 88 soldats , une compagnie complète représentait 111 militaires .

Total des deux Bataillons :

Etat major : 47 militaires
Bataillons : 20 Capitaines ; 20 lieutenants ; 40 second lieutenants ; 100 sergents et fourriers ; 40 tambours et 2000 caporaux, anspeçadas et soldats .

Le total des deux Bataillons de la LOYALE LEGION LUSITAN était de 2.267 militaires.
En vertu du décret du 20 avril 1811 cette légion fut dissoute ce lisant dans l’alinéa deux, que la Loyale Légion Lusitana ne pas s’organiser comme lors de du debut de son institution, comportant 3 bataillons d’infanterie légère qui doivent à nouveau se recréer.



Artillerie :

Le corps d’artillerie de la Loyale Légion Lusitana qui malgré son nom « grandiose » ne dépassait pas une batterie, composé de 86 éléments, à savoir : 1 capitaine ; 1 premier lieutenant ; 2 second lieutenants ; 3 sergents ; 6 caporaux ; 1 tambour ; 72 soldats.
A ces militaires s’ajoutait un corps de soldats qui s’organisait ainsi : 1 quartier maître ; 1 sergent ; 6 caporaux ; 36 cochers « payer par les soldats » dans la mesure ou il n’existait point encor d’artilleurs conducteurs.
Cette batterie se composait de 6 bouche à feu, qui on pris partie dans diverses actions pendant la guerre péninsulaire, commandé par le sergent-major gradé d’artillerie brave de Brito Cabreira, frère du Capitaine d’artillerie Sebastião Cabriera et de l’artilleur Belchior Cabreira, tous se seront distingués héroïquement dans la restauration de l’Algarve contre les français en 1808.

Interventions ou la Loyale Légion Lusitan a combattu durant a guerre péninsulaire.

Combat du pont de notre dame de Porto, le 17mars 1809.
Combat du chêne d’este, 17 au 20 mars 1809.
Combat du sancti-Espiritus, le 21 mars 1809.
Défense de Porto, du 26 au 29 mars 1809.
Combat prés de la place de cuidad Rodrigo, le 27 mars 1809.
Combat de Barbe de Porc, 1er avril 1809.
Défense du pont d’Amarante, 18 avril au 2 mai 1809.
Combat de Brosas, 12 mai 1809.
Combat du pont d’Alcantara, 14 mai 1809.
Second combat du pont d’Alcantara, 10 juin 1809.
Bataille de Talavera de la reyna, du 27 au 28 juillet 1809.
Combat de Porto de Banhos, 12 août 1809.
Combat de Buçaco, 27 septembre 1810.
Combat de Dune, 1er Novembre 1810.
Combat de Pombal, 11 mars 1811.


uniformologie :

Pour la couleur de l’uniforme a été choisi le vert pour l’habit et blanc pour les garnitures et les doublures, celles-ci représentant les couleurs de la maison de Bragance et du Portugal, bien que les couleur de notre pays aient changé en 1796 pour le rouge écarlate et le bleu foncé , les couleurs verte et blanche étant passé pour le prince du Brésil .
On observe que l’uniforme de La Loyale Légion Lusitana sont inspirés des troupes légères anglaises, principalement le corps of Riflemens aussi plus connus sous le nom de Green Jackets, mais l’uniforme vert foncé avec les garnitures noir ou blanche faisait un énorme contraste avec le rouge écarlate des troupes anglaises.
Ces troupes portais la Barretina de modèle anglais de forme cylindrique et de qualité très inférieure au modèle portugais de 1806. Confectionné en feutre noir avec un renforcement en cuir dans les parties inférieur et supérieur visière de cuire vernissé de même couleur.
Sur le devant un plaque de métal jaune étroite et de toute la longueur de la visière avec les initiales « L.L.L », plus au dessus ce trouve un plaque de même métal avec les armes du Portugal dessus au sommet de la Barretina un panache vert d’environ 15cm de hauteur.
Les troupes portent un pantalon large avec des guêtres, concernant l’habit veste de tissue vert sans bandes, boutonné à la mi-poitrine, sur le devant huit brandebourgs de laine blanche et 24 boutons de métal jaune placés par groupe de trois sur les brandebourgs, sur le bord des manches un petit gallon de laine blanche est dessinés le col est de la couleur de l’uniforme avec le bord blanc. Les épaulettes sont de la même couleur que l’habit veste avec les bords blanc et les franges blanches et un bouton de métal doré, les poches sont dessinées horizontalement fermé avec un cil de la même couleur que l’uniforme et par l’intermédiaire de trois petits boutons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Murat
Officier de combat
Officier de combat



Carnet militaire.
Affecté Affecté : Etat-major

MessageSujet: LES PORTUGUAIS ET LA FRANCE   Lun 27 Aoû - 11:08

La Légion Portugaise (1807 - 1812)

Voici un pays qui aura fourni de valeureux combattants aux deux camps. Aujourd'hui, nous nous intéressons plus particulièrement à la Légion Portugaise qui combattit sous les couleurs Françaises.


1807... Il faut chasser les anglais du continent européen. Les troupes de Junot sont chargées d'occuper le Portugal. L’armée portugaise est dissoute et une partie des troupes est réemployée pour former une légion.



L’uniforme ancien est conservé. Au début trois régiments d'infanterie sont d'abord prévus, puis deux autres ainsi qu'un bataillon de chasseurs à pied portugais (caçadores), la cavalerie comprend trois régiments et un escadron de chasseurs à cheval sous les ordres du général Pamplona .



Ces troupes sont dirigées en France à travers l’Espagne en deux divisions, certaines unités seront immédiatement employée tout d'abord en Espagne pour le 5éme régiment et chasseur à pied avec le Général Gomez Freyre lors du premier siège de Saragosse du 15 juin au 13 août 1808.




Le décret du 18 mai 1808 prévoit ensuite six régiments d’infanterie et deux de cavalerie et un nouvel uniforme leur est donné

Cela donne :
· 6 régiments d’infanterie légère (5 seulement furent finalement formés)
· 2 régiments de chasseurs à cheval
· une batterie d’artillerie.
Tous ces corps étaient organisés à la française.





En 1809, les Portugais formaient une brigade (3 bataillons d’infanterie et 2 escadrons de chasseurs à cheval) sous le général CARCOME-LEGO dans la division GRANDJEAN du IIe Corps d’OUDINOT.

En 1811 la Légion fut réduite à 3 régiments d’infanterie, qui participèrent à la campagne de Russie :
· le 1° régiment dans la 10° division Ledru du III° Corps commandé par Ney
· le 2° régiment dans la 11° division Razout du III° Corps commandé par Ney
· le 3° régiment dans la 6° division Legrand du II° Corps commandé par Oudinot

Le régiment de cavalerie suit le corps de réserve de la jeune garde.





Fin de la Légion Portugaise
Anéantie en Russie, la Légion ne fut pas reconstituée en tant qu’unité combattante (et ce, bien que l’empereur l’eût appréciée).

1813 : la Légion va être dissoute et les survivants formeront un bataillon de pionniers, Ce bataillon sera lui-même dissout.

1814 : par ordre du roi, le 16 décembre 1814 un régiment colonial étranger est formé avec les portugais et les espagnols encore en France.

1815 : pendant les 100 jours, l’Empereur décrète la formation de six régiments étrangers. Le 6éme régiment englobera les Espagnols et les Portugais de l'ex régiment colonial dissous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De La Tour
Général de Brigade
Général de Brigade



Carnet militaire.
Affecté Affecté : 2eme Corps

MessageSujet: Re: 1er empire et nos polonais.   Mar 4 Sep - 14:33

merci murat !! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er empire et nos polonais.   Aujourd'hui à 8:45

Revenir en haut Aller en bas
 
1er empire et nos polonais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er empire et nos polonais.
» Polonais
» l'Empire Samsung
» Giberne
» [platouf Ier]L'ombre de l'empire (l5r)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal-Dragons :: Le Service d' Information :: Comme d'habitude ?-
Sauter vers: